Itinéraire

J’ai tracé mon itinéraire dans les grandes lignes étant conscient que l’organisation est parfois plus difficile que l’on ne pense. Il faut en effet faire avec la géopolitique du moment, les catastrophes naturelles ou épidémies qui peuvent surgir, les conflits qui peuvent éclater, ou plus simplement avec la difficulté à obtenir certains visas. Il y a donc de fortes chances que celui-ci varie au fil du voyage et des rencontres.

 

L’itinéraire imaginé de mon tour du monde s’effectuera d’Ouest en Est avec un départ du Nord de la France vers la Belgique puis le Luxembourg et la Forêt-Noire dans le sud-ouest de l’Allemagne avant de traverser la Suisse direction le Nord de l’Italie. De là je longerai plus ou moins la côte Adriatique avec la Slovénie, la Croatie et les pays des Balkans jusqu’en Grèce.

S’en suivra une traversée de la Turquie avec un passage en Cappadoce puis de l’Iran avant de m’envoler vers l’Asie du Sud-Est pour pédaler en Birmanie, au Laos, au Cambodge, en Thaïlande et au Vietnam. Si j’arrive à obtenir un visa Chinois je sillonnerai une partie de l’Empire du Milieu avant de rouler en Corée du Sud puis au pays du Soleil Levant dont j’avais adoré la culture lors de mon voyage en 2017.

Puis cap sur les Amériques avec une traversée du Nord au Sud, du Canada à Ushuaïa. Je suis extrêmement tenté par commencer cette deuxième partie du voyage par une immersion dans la nature en parcourant la Great Divide qui s’étend du Canada au Mexique à travers les Rocheuses sur plus de 4500 km. Du Mexique je descendrai parcourir l’Amérique Centrale avec le Guatemala, El Salvador, l’Honduras, le Nicaragua, le Costa Rica et enfin Panama d’où je devrai soit m’envoler ou voguer vers l’Amérique du Sud pour rouler sur la plus longue chaîne de montagnes continentale du monde, la majestueuse Cordillère des Andes.

Je débuterai par la Colombie qui a récemment tourné une page terrible de son histoire et renoue avec la paix et la stabilité. Viendra ensuite l’Equateur puis le Pérou avec son lac Titicaca, ses traditions Andines et le Macchu-Picchu. Les coups de pédales me porteront après en Bolivie où siège le fameux désert de sel d’Uyuni et La Paz, plus haute capitale du monde, perchée à 3 640 m d’altitude ! Enfin, mon trajet oscillera entre le Chili et l’Argentine en passant entre autres par la fameuse Carretera Austral et la route des 7 lacs pour atteindre la Patagonie et Ushuaïa, le bout du monde…

Lors de ce voyage je devrais traverser sur environ 50 000 km plus de 40 pays différents dont probablement ceux ci-dessous :

« Voyager vous laisse d’abord sans voix, avant de vous transformer en conteur. »
– Ibn Battuta

 

Cet itinéraire a également été pensé et construit en essayant de tenir compte au maximum des climats de chaque pays afin de voyager autant que possible pendant la meilleure période sachant que je préfère largement le chaud au froid laughing.  Je me suis donc construit un tableau croisant les climats théoriques de chaque pays représentés par un code couleur (Vert foncé : très favorable, vert clair : favorable, jaune : moyen, orange : défavorable, rouge : très défavorable) et mon temps de passage estimé dans ces pays.